Céropégias 🌱

Dans leur cocon, des petites offrandes végétales. 600 bornes dans les feuilles et une quasi midnight-panne de bagnole plus tard, les faire languir au soleil de midi, dans le sauna de leur papier plastique, est parfaitement sadique. Pourtant, le papier plastique fait une gracieuse musique de crépitement/froufrou quand on le tripote, le déplie et l’enrubanne. […]

Sexescapade

Fenêtre entrouverte et gazouillis de piaf du matin. Douce lumière  chaude qui ricoche sur les plis de la couette. Bordel de salon débraillé. Cascade de tendresse. L’amour repousse comme la queue des lézards. Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer

Coincer la bulle

Gueule de chat sur le canapé d’en face. Lentement, mon café refroidit. Signe des dimanches où l’on prend le temps. Le temps de s’éveiller, la journée durant, pour aller finalement se coucher, encore fatigué de n’avoir rien fait de concret. Jour de flou flottement sur la partition du train-train d’une vie, où toute activité s’étire […]

Fragrance

Il n’y a cette odeur nul part ailleurs. C’est une fragrance bien de chez nous. Unique. A la croisée des arômes qui peuplent la maison, se rencontrent et s’emmêlent. Des effluves de lessives, des relents de produits d’entretien, les aromates des mets qui mijotent au fond d’une cocotte, l’humidité de la pierre qui vit sous […]

La Villa Thérèse

Par le velux embué de sommeil, le soleil, fringuant de si bonne heure. Barbotant dans son lagon au milieu de petits nénuphars nuageux. Tirant tellement fort sur sa cigarette qu’il s’enfume quelques fois complètement derrière une ouateuse fumée de cumulus.   Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer

Croquis bretons

Promenade sur la digue, des matous sauvages en guise d’escorte. Ils batifolent dans les herbes sèches qui donnent un concert de sifflements de grillons. Les mouettes jacassent sur la grève. Leurs cris railleurs sont comme ceux des hyènes. Des hyènes de mer à l’affut de la moindre carcasse. Quelle saloperie ces oiseaux! Planqués sous leur […]